Médecin en Secteur 1  et abattements fiscaux

Médecin en Secteur 1 et abattements fiscaux

Vous êtes médecin en secteur conventionné et bénéficiez d’abattements fiscaux, plus ou moins avantageux suivant votre situation.

 

Déduction forfaitaire des frais de représentation pour les médecins

Vous pouvez opter pour une déduction forfaitaire (2% du CA annuel) plutôt que de déduire tous vos frais réels comme la prospection, recherche, réception, représentation, cadeaux pro, déplacements courts et blanchissage.

Pour en bénéficier, vous devez être un médecin du secteur 1. Attention, en cas de remplacement, même si vous remplacez un confrère conventionné, vous ne pourrez pas en bénéficier (même si vous êtes thésard).

Concrètement, prenez votre CA déclaré sur la ligne 1 ou AA de votre déclaration 2035 et ajoutez-y le montant de la ligne 6 au pote « Gains divers ». Cette rubrique peut comprendre vos revenus d’expertise, redevances de collaboration, rétrocessions perçues et indemnités journalières.

Si vous choisissez le forfait, aucun de vos frais ne pourra être déduit en réel dans vos comptes de charges. Auquel cas l’Administration fiscale remettra en cause l’application du forfait.

Le conseil de Self-Med : à vous de vérifier si vos frais annuels déductibles sont inférieurs ou non au montant déductible avec le forfait de 2%. Enfin, si vous êtes un jeune installé, un forfait de 3% supplémentaire sera appliqué sur votre CA si vous êtes en en secteur 1 et avez adhéré à une AGA pour la première fois.

 

Bannière comptabilité des pros de santé

 

Déduction complémentaire de 3 % et abattement du groupe III

Si vous exercez en secteur 1, vous pouvez bénéficier sur votre 2035 d’un abattement de groupe III (barème entre 770 et 3050 euros selon votre spécialité). La déduction complémentaire de 3% s’ajoutera automatiquement.

Vous ne pouvez pas tout cumuler, et devrez opérer un choix :

Soit opter pour la déduction de l’abattement du groupe III et la déduction complémentaire de 3%, mais dans ce cas, vous renoncez à votre avantage de non majoration de 25 % de votre bénéfice :

  • Abattement du groupe III + déduction complémentaire de 3% SANS la non-majoration de 25%
  • Conserver l’avantage d’être adhérent à une AGA et renoncer aux abattements

Attention, la déduction de 3% + l’abattement du groupe III ne sont intéressants que si :

Bénéfice avant déduction abattements < 5 x (déduction 3% + abattement groupe III)

Qu’importe votre choix, vous pourrez toujours bénéficier des 2% forfaitaires liés à vos frais professionnels.

Simplifiez-vous la vie, les algorithmes intelligents de Self-Med automatisent tout et vous assurent le suivi en temps réel de vos abattements fiscaux.

Exercice en commun :  SCM ou SISA ?

Exercice en commun : SCM ou SISA ?

Dans le cadre de votre activité libérale, vous envisagez d’exercer avec des confrères/consœurs et/ou d’autres professionnels de santé. Une fois le projet médical défini (pourquoi travailler ensemble ?), il va falloir définir les modalités pratiques de cette association (comment travailler ensemble ?). Le choix de la structuration juridique est un enjeu primordial. Explications.

Professionnels de santé : sachez gérer la relation avec votre expert-comptable

Professionnels de santé : sachez gérer la relation avec votre expert-comptable

Pour honorer vos obligations comptables, fiscales et sociales, vous avez choisi de collaborer avec un expert-comptable. Vous lui envoyez vos pièces comptables, vos documents administratifs ou vos courriers fiscaux et il transforme cela en déclarations, gages de sérénité pour le contribuable que vous êtes. Pour autant, et au-delà de la nécessaire confiance placée en ce partenaire, comment s’organise la collaboration avec votre cabinet comptable ? Explications.

Frais de déplacement : les frais réels ont-ils encore un intérêt ?

Frais de déplacement : les frais réels ont-ils encore un intérêt ?

Dans le cadre de votre activité de santé libérale, vous êtes amenés à utiliser un véhicule (voiture / 2 roues) vous déplacer. Cela entraine nécessairement des charges dans votre comptabilité. L’administration vous propose de les évaluer sur la base des dépenses réellement engagées (frais réels) ou sur la base d’un forfait (les fameuses indemnités kilométriques -IK-). Devant la popularité des IK, les frais réels ont-ils encore un intérêt ? Eléments de réponse.

Vous souhaitez nous proposer vos articles ?

Une question ? Contactez-nous
* Champs obligatoires
Ou par téléphoneO9 81 98 70 90
Votre message a bien été envoyé !