Donations et fiscalité  pour les professions médicales

Donations et fiscalité pour les professions médicales

Comment transmettre votre patrimoine à vos descendants, sans payer de taxes importantes ? Une solution : anticiper.

Le système de donations français est calculé sur la valeur des biens transmis, selon un barème progressif. Pour les donations faites aux enfants, le taux oscille entre 5 et 45% de la valeur des biens. Cependant, des abattements fiscaux existent et changent selon votre lien de parenté avec le donateur.

 

Bannière comptabilité des pros de santé

 

La fiscalité des donations en famille 

L’abattement pour la donation à un enfant est de 100 000 euros. Si vous souhaitez donner un bien à tous vos enfants, ce dernier sera minoré de 100 000 euros avant le calcul des taxes à payer. En l’espèce, un couple peut donner 200 000 euros à son enfant sans payer de taxes.

Les donations des grands-parents à leurs petits-enfants bénéficient elles d’un abattement de 31 865 euros par petit-enfant, sur une période de 15 ans.

Vous ne pourrez en bénéficier tous les ans, le calcul des droits de donation reprenant toutes les donations antérieures consenties. Il vous faudra attendre 15 ans pour profiter des abattements fiscaux. Anticipez !

Vous pouvez également donner de l’argent à votre famille, il existe une exonération de droits de donation selon des critères précis : vous devez avoir moins de 80 printemps et donner à un enfant/petit-enfant/arrière-petit-enfant/neveu/etc un montant qui ne dépasse pas 31 865 euros. Vous êtes libres de donner plusieurs fois mais uniquement tous les 15 ans si le ou la bénéficiaire reste le même. Sachez que cette exonération est cumulable avec les abattements.

 

Le conseil de Self-Med pour la donation des professionnels de santé

Médecins, Infirmières, Kinésithéraeutes, Dentistes et tous les professionnels de santé, si vous voulez optimiser au maximum la transmission de votre patrimoine, et en payer le moins possible à Bercy, anticipez. Le temps passe vite.

Professionnels de santé : sachez gérer la relation avec votre expert-comptable

Professionnels de santé : sachez gérer la relation avec votre expert-comptable

Pour honorer vos obligations comptables, fiscales et sociales, vous avez choisi de collaborer avec un expert-comptable. Vous lui envoyez vos pièces comptables, vos documents administratifs ou vos courriers fiscaux et il transforme cela en déclarations, gages de sérénité pour le contribuable que vous êtes. Pour autant, et au-delà de la nécessaire confiance placée en ce partenaire, comment s’organise la collaboration avec votre cabinet comptable ? Explications.

Frais de déplacement : les frais réels ont-ils encore un intérêt ?

Frais de déplacement : les frais réels ont-ils encore un intérêt ?

Dans le cadre de votre activité de santé libérale, vous êtes amenés à utiliser un véhicule (voiture / 2 roues) vous déplacer. Cela entraine nécessairement des charges dans votre comptabilité. L’administration vous propose de les évaluer sur la base des dépenses réellement engagées (frais réels) ou sur la base d’un forfait (les fameuses indemnités kilométriques -IK-). Devant la popularité des IK, les frais réels ont-ils encore un intérêt ? Eléments de réponse.

Prévoyance Madelin : comprendre la déductibilité fiscale de vos cotisations

Prévoyance Madelin : comprendre la déductibilité fiscale de vos cotisations

Dans le cadre de votre exercice libéral, vous avez pensé à souscrire un contrat de prévoyance : c’est bien ! Vous êtes à présent assuré en cas d’incapacité de travail. Votre assureur vous a aussi vanté la possibilité de déduire les cotisations payées… mais il y a des limites et une optimisation à trouver. On vous explique.

Vous souhaitez nous proposer vos articles ?

Une question ? Contactez-nous
* Champs obligatoires
Ou par téléphoneO9 81 98 70 90
Votre message a bien été envoyé !