Comment financer au mieux l’activité  des professionnels de santé  ?

Comment financer au mieux l’activité des professionnels de santé  ?

L’emprunt bancaire est le mode de financement le plus connu chez les professionnels de santé mais demeure difficile à obtenir. D’autres solutions existent !



Le crédit-bail (ou leasing)

Formule avantageuse puisque dans certains cas, le premier loyer exige un apport. Cela alourdira vos charges et diminuera votre revenu imposable la première année.

Le crédit-bail est souvent choisi en deuxième option, parce que le crédit standard a été refusé.
Sachez que le crédit-bail peut vous permettre un financement intégral car le bailleur reste propriétaire du bien, appelé garantie financière. Attention, si vous ne payez plus vos loyers ou trop souvent en retard, des pénalités contractuelles voir une saisie du matériel peuvent survenir.

Lorsque votre contrat se termine, vous aurez la possibilité de rendre le bien ou d’utiliser votre option d’achat. Attention, si vous rendez le bien, une remise en état est très souvent exigée. C’est le cas sur les voitures où une rayure implique de repeindre entièrement la carrosserie…

Avec un crédit-bail, vous disposerez d’une souplesse sur la durée de remboursement. Cela vous offrira plus de flexibilité sur votre résultat et le montant de votre impôt plutôt qu’opter pour l’amortissement d’un bien acquis.

L’Administration fiscale a fixé des plafonds de déductibilité : n’espérez pas déduire la totalité du leasing d’une voiture haut de gamme.



Bannière comptabilité des pros de santé

 

La location longue durée (ou LLD)

La location sans option d’achat peut se révéler pratique pour des biens à renouveler fréquemment, mais vous sera couteuse dans la durée puisque vous paierez des loyers « dans le vide ».



La cession-bail (ou lease back)

Pour un besoin rapide de trésorerie et ce, malgré le refus de la banque concernant votre demande de crédit, vous avez la possibilité d’opter pour la cession-bail. Il vous suffit de céder un bien couteux (comme les murs de votre cabinet, par exemple) à un établissement financier qui s’engage par contrat à vous le louer en retour pendant une période déterminée. Cela demeure une solution qui ne modifie pas votre activité et vous permet d’encaisser rapidement le prix de cession.



Le conseil de Self-Med

Le choix vous revient en fonction de vos besoins et de l’objectif que vous vous êtes fixé… mais aussi de votre trésorerie.

Le choix du mode de financement vous reviendra toujours, en fonction de vos envies et de vos objectifs… mais aussi de votre trésorerie actuelle.

Le micro-BNC :  un régime à oublier

Le micro-BNC : un régime à oublier

Cet article est autant un concentré de (bonnes) idées, comme nous le faisons souvent, qu’un billet d’humeur. Une humeur plus déterminée que jamais à marteler ce que nous répétons depuis un moment : le micro-BNC est un régime à oublier pour tout professionnel de santé, y compris en début ou en fin de carrière.

Frais de déplacement des pros de santé :  indemnités kilométriques et frais réels ?

Frais de déplacement des pros de santé : indemnités kilométriques et frais réels ?

Dans le cadre de votre activité libérale, vous êtes amené(e) à utiliser un véhicule pour assurer vos visites patients.

Professionnels de santé en BNC,  combien coûte l'achat d'une patientèle ?

Professionnels de santé en BNC, combien coûte l'achat d'une patientèle ?

Nous vous donnions dans un précédent article quelques conseils pour bien réussir la cession de votre patientèle.

Vous souhaitez nous proposer vos articles ?

Une question ? Contactez-nous
* Champs obligatoires
Ou par téléphoneO9 81 98 70 90
Votre message a bien été envoyé !