Le bon plan fiscal  de la voiture électrique

Le bon plan fiscal de la voiture électrique

Vous en entendez parler de plus en plus fréquemment, la voiture électrique devient aujourd'hui un phénomène de société. Au-delà de l'innovation technologique, ce véhicule réserve aussi aux professionnels de santé de belles économies fiscales. Explications...

 

Rappel. D'une manière générale, l'administration fiscale n'est guère généreuse avec les véhicules thermiques : valeur fiscale plafonnée à 18.300 € (voire 9.900 € en cas de véhicule polluant), taxe sur les véhicules en société (TVS) en cas d’exercice en SEL... Il faut donc trouver une autre voie pour continuer à se faire plaisir à quatre roues !

 

Bannière comptabilité des pros de santé

 

Pourquoi la voiture électrique est-elle un bon plan fiscal ? Parce qu'elle permet de s'affranchir des plafonds fiscaux traditionnels :

  • en lieu et place d'une valeur plafonnée à 18.300 €, la voiture électrique permet de bénéficier d'un plafond fiscal de 30.000 € ;

  • de plus, la possibilité offerte par l'administration fiscale d'amortir séparément, et sans limite de valeur, la batterie du véhicule permet d'accroître l'avantage fiscal (à condition que le prix de la batterie soit isolé sur la facture du véhicule)

  • pour les professionnels de santé exerçant en SEL, la voiture électrique est exonérée de TVS ;

  • Enfin, cerise sur le gâteau fiscal : la voiture électrique permet de bénéficier, en tant que particulier ou professionnel, d’un bonus écologique de 6.000 euros (art. D251-1 du Code de l’Energie). Dans certains cas, il est aussi possible de cumuler une prime à la conversion, notamment en cas de mise à la casse d’un vieux véhicule diesel polluant.

 

Rien ne vaut un exemple : imaginons un médecin qui tient sa comptabilité disposant d’un budget de 35.000 euros pour acquérir un véhicule neuf (non polluant) à titre professionnel.

 

  • Avec un véhicule thermique: dans ce cas, le véhicule ne sera amortissable que sur une base de 18.300 € ; la différence, soit 16.700 € ne générera aucune économie fiscale ;

  • Avec un véhicule électrique: grâce au bonus écologique de 6.000 €, le prix du véhicule tomberait à 29.000 €. Ensuite, en supposant le prix de la batterie à 7.000 € :

  • Le coût de la batterie serait intégralement déductible ;

  • Le coût du véhicule hors batterie, soit 22.000 € (= 29.000 € - 7.000 €), étant inférieur au plafond fiscal de 30.000 €, celui-ci serait aussi intégralement déductible.

  • Avantage fiscal: avec un véhicule thermique, notre médecin débourserait 35.000 € et ne déduirait que 18.300 € ; en revanche, avec un véhicule électrique, il ne débourserait plus que 29.000 € lesquels seraient intégralement déductibles.

 

Conclusion : à la lumière des avantages fiscaux présentés, la voiture électrique génère une économie d’impôt significative par rapport à un véhicule thermique. En complément, n’hésitez à vous renseigner sur les aides disponibles au niveau local. En effet, certaines collectivités locales peuvent se montrer généreuses lors de l’acquisition d’un véhicule électrique (Normandie, Bourgogne-Franche-Comté, département des Bouches-du-Rhône…).

Les frais déductibles et leur plafond pour les professionnels de santé

Les frais déductibles et leur plafond pour les professionnels de santé

Dans un précédent article, nous vous présentions deux plafonds fiscaux concernant les frais de repas et les véhicules. Nous ne pouvions pas nous arrêter en si bon chemin. Aujourd'hui, nous complétons cela avec les plafonnements sur les charges sociales facultatives et les dons aux associations.

Professionnels de santé  en Société d’Exercice Libéral SEL

Professionnels de santé en Société d’Exercice Libéral SEL

Entre l’exercice de votre activité en BNC (entreprise individuelle) ou en Société d’Exercice Libéral (SEL), votre cœur balance… Et puis vos collègues ont prononcé un mot magique : « dividende ». Mais êtes-vous parfaitement au fait de ce qu’est un dividende ? Petite session de rattrapage…

Les frais déductibles et leur plafond  pour les professions médicales

Les frais déductibles et leur plafond pour les professions médicales

Dans le cadre de votre vie libérale, vous engagez régulièrement des dépenses nécessaires à votre activité : assurances, frais de déplacement, loyer du cabinet… Vos frais professionnels sont variés mais ils ne sont pas tous intégralement déductibles. On vous explique comment éviter le faux pas fiscal.

Vous souhaitez nous proposer vos articles ?

Une question ? Contactez-nous
* Champs obligatoires
Ou par téléphoneO9 81 98 70 90
Votre message a bien été envoyé !